Cichlid Room Companion

Editorial

Efforts de réintroduction de Pseudotropheus saulosi

Par , 2014.
Dernière mise à jour le 14-nov.-2014

Juan Miguel Artigas Azas, 2010

Traducteur: Florent de Gasperis (16-nov.-2014)

" This year has taken place the second re-introduction of captive bred individuals of Pseudotropheus saulosi to their depleted habitat at Taiwanee Reef. 92 aquarium raised specimens now swim in their home waters "

Pseudotropheus saulosiPseudotropheus saulosi. Photo par Ad Konings

Pseudotropheus saulosi est un petit mbuna endémique d'une très petit zone dans le lac Malawi connue sous le nom de récif de Taiwanee, environ 7 km au nord-ouest de l'île de Chizumulu au Mozambique, juste à la frontière avec le Malawi. Le récif n’émerge pas et seulement quelques gros blocs peuvent être aperçus depuis la surface, rendant sa localisation difficile sans équipement GPS. Ad Konings a pu découvrir cette espèce en 1988 grâce aux conseils qu'il a reçus des pêcheurs locaux.

" Alors qu'en 2013 on a compté 40 poissons, en 2014 on en a comptés 55 "

Le nom d'espèce saulosi a été donné par Ad Konings, qui a également décrit cette espèce, en l'honneur de Saulos Mwale (le plongeur le plus habile de Stuart Grant), qui l'a guidé lors de nombreuses excursions. Saulos est malheureusement décédé. le magnifique cichlidé de Saulos, un des plus petit du lac Malawi, est représenté par des femelles et des juvéniles jaune uni et des mâles adultes magnifiquement colorés de bleu avec la face, les nageoires et des barres sombre. La grande beauté de ce cichlidé en a fait un poisson d'aquarium très populaire après sa découverte.

Cette espèce populaire a été largement reproduite en aquarium même dès le début de son introduction. Malgré cela, durant les fréquentes visites de son habitat par Ad Konings, il a observé avec inquiétude la manière avec laquelle le nombre d'individu a commencé à décroître de manière significative, à cause de la pression posée par les collecteurs de poissons d'aquarium qui étaient au courant de l’existence de ce poisson, savaient où le trouver et voulaient couvrir la grande demande existante pour des spécimens sauvages. Lors d'une visite qu'Ad a faite en Septembre 2010, il a été tout juste capable d' observer quelques spécimens d'une espèce autrefois abondante au récif de Taiwanee. Il était temps de régir.

À cette fin, et avec les fonds collectés par le fond Stuart M. Grant pour la conservation des Cichlidés et le fond Jim Smith de l'Ohio Cichlid Association, un programme de reproduction en captivité a été initié avec l'intention de réintroduire un stock de cette espèce dans son habitat naturel avant que la population n'atteigne un nombre critique.

David Nkhwazi de l'entreprise Stuart Grant Ltd. a pris la responsabilité d’élever ce poisson dans des installations aquariologiques au Malawi. En Septembre 2013, les 32 premiers spécimens reproduits en aquarium ont été relâchés au récif de Tawainee. En septembre dernier, 92 spécimens élevés par David ont été relâchés lors d'un second événement pendant un Safari mené par Larry Johnson. Avant le lâché, Larry et trois autres plongeurs ont réalisé un comptage des poissons visibles. Alors qu'en 2013 ils avaient compté 40 poissons dans des conditions similaires, cette fois en 2014, ils en ont compté 55. Soit une augmentation d'environ 40%, bien que cela soit encore un nombre critique, particulièrement lorsque vous considérez qu'une population génétiquement viable d'une espèce doit compter au minimum 300 individus qui se croisent

Même compte tenu de ce succès, les efforts pour ramener la petite population de ce bijou à un nombre normal et équilibré ne peuvent tout simplement pas réussir si les gens tout autour du monde ne comprennent pas que nous n'avons pas besoin d'avoir des poissons sauvages nageant dans nos aquariums pour en jouir pleinement. Pensez à Labidochromis caeruleus, dont la plupart des milliers de poissons captifs descendent d'un seul couple (Konings, 2001).

Cette merveilleuse nouvelle reflète que des personnes se soucient et travaillent pour protéger notre patrimoine naturel, un effort auquel nous pouvons tous participer à bien des égards, y compris en donnant au fond de conservation ​​Stuart M. Grant. les habitats et les populations sont en train de disparaître tout autour du monde, le besoin est urgent que les personnes soient sensibilisées et conscientes de cette situation afin qu'ils prennent des mesures.

Quelques unes des personnes ayant participé à ce second lâché sont Larry Johnson, Pete Barnes, Marc Boulton, Kathy Brown, Dave Hale, et Greg Irvine.

Références (2):

Citation:

Artigas Azas, Juan Miguel. (novembre 14, 2014). "Efforts de réintroduction de Pseudotropheus saulosi". Cichlid Room Companion. Consulté le juin 24, 2019, de: https://www.cichlidae.com/section.php?id=278&lang=fr.